Daily poésie : découvertes et inspirations

J’adore lire les articles récurrents du type « les 5 petites choses« , « les jolies choses« , « les billets du dimanche« … Je les trouve toujours inspirants, spontanés et tout plein de beauté. Alors ça m’a donné envie d’en faire un, pour partager ces « petites choses » (parfois des découvertes, parfois des coups de cœur, des choses intelligentes…ou futiles…) pour lesquelles il n’y a pas forcément matière à écrire tout un article mais qui méritent d’être partagées, pour vous inspirer vous aussi.

La semaine dernière, j’ai reçu la newsletter de La Ruche qui dit Oui et j’ai trouvé un article particulièrement intéressant, traitant des fleurs coupées. Dans mon précédent article, je vous montrais que je m’étais offert un joli bouquet de fleurs pour me remonter le moral lors d’un petit moment de déprime, et qu’il m’a fait un bien fou (aussi bien le bouquet en lui-même, que les quelques instants passés à regarder la fleuriste le réaliser). Cet article m’a donc particulièrement interpellée puisqu’il met en exergue les impacts que peuvent avoir les fleurs coupées sur l’environnement et les conditions de travail. N’hésitez pas à aller le lire si le sujet titille votre curiosité. 

En parlant de fleurs, il y a quelques mois, j’avais eu un coup de cœur pour des publicités qui passaient sur Youtube, réalisées par le site La Joie des Fleurs. Si vous regardez régulièrement des vidéos sur Youtube, vous les avez certainement déjà vues car elles passaient beaucoup (sinon, je vous en publie une ci-dessous). J’aime tout dans cette pub : les centaines de fleurs qui en font un décor magique, l’immense hangar, les dialogues en « british », l’humour de la femme qui fait passer les castings, les jeunes hommes torse nu et surtout la devise : « ne lui offrez pas n’importe quelles fleurs, offrez-lui ses fleurs préférées ! » Quelles sont vos fleurs préférées d’ailleurs ? Personnellement, je ne sais pas trop, j’hésite. J’aime les tulipes, elles me rappellent un petit bouquet de tulipes multicolores qui ornait la table d’un charmant appartement que j’avais loué à Bruxelles pour un week-end. J’aime les œillets pour l’effet bohème qu’ils peuvent donner dans un bouquet. J’aime les pivoines, ces grosses fleures si poétiques. Enfin bref, tout ça pour vous inviter à faire un tour sur le site de la joie des fleurs et à regarder leurs petites vidéos « exposé » qui sont en fait des témoignages de personnes dont les fleurs sont le quotidien : poétique & inspirant !

Pour rester dans l’univers des publicités, j’ai adoré la nouvelle de Cillit Bang. Ça ne me fera pas acheter leurs produits car je suis complètement contre ces produits polluants et plutôt tournée vers les produits ménagers faits maison, néanmoins je dois reconnaître qu’ils ont fait fort avec cette pub : le scénario, la musique, le danseur (ultra mignon) et tout le dynamisme véhiculée dans cette courte vidéo…Chapeau !

Lire la suite

En_haut_des_arbres_en_hiver (1)

Petit coup de blues et coup de pied aux fesses

Depuis quelques semaines, je me sens plus éloignée que jamais de mon objectif – vivre « la vie qui me ressemble ». S’il y a eu des périodes compliquées au niveau professionnel vers août 2015, j’avais au moins la volonté et le courage de quitter une situation qui ne me convenait pas pour aller vers le meilleur et une bonne dose d’espoir avec ça. Mais là…je me sens stagnante…je ne visualise pas bien les possibilités qui s’offrent à moi, j’ai l’impression de me ramollir dans ma situation et de laisser passer le temps.

Professionnellement, ce n’est pas l’extase : j’occupe depuis 3-4 mois un poste en tant que chef de projet marketing dans une grosse société. S’il y a des avantages certains (rémunération, horaires, tranquillité, proximité de mon domicile…), je n’arrive malheureusement pas à m’en contenter. L’ambiance est…disons…inexistante. Vous voyez la dernière scène du film « L’auberge espagnole » ? Celle où Romain Duris, à l’issue de son Erasmus, se retrouve en poste au Ministère des Finances et qu’il s’enfuit en courant…et bien voilà, c’est à peu près ça : petit café le matin, plaisanterie au ras des pâquerettes où tu te forces à rire pour ne vexer personne, grand débat avec Josiane et Béatrice sur la température et les courants d’air dans le bureau,  déjeuner à la cantine…et bla…bla…bla… bref, pour la vie palpitante, on repassera. Et c’est terrible, parce que je me rends bien compte de la chance que j’ai d’occuper un poste qui me permet de vivre correctement, d’avoir un peu de temps pour moi à côté, où je ne suis pas persécutée par un supérieur tyrannique… pourtant, je ne me sens pas heureuse. J’ai cette espèce de fougue de jeunesse qui me dit que je « mérite » de passer des journées à kiffer ! Que la vie est trop courte pour passer 40h de ma semaine avec des personnes qui m’ennuient, à travailler sur des projets qui n’ont rien de fantastique. Qu’il y a tant de belles choses à faire, dans lesquelles je m’épanouirais !

Capture d’écran 2016-01-21 à 22.12.29

Et d’un point de vue personnel, il me manque un petit quelque chose pour être pleinement épanouie : je suis célibataire depuis un petit moment maintenant et ça commence sacrément à me peser. Les amis qui sont en couple, ceux qui se marient, qui fondent une famille…tout récemment, ma meilleure amie m’a appris qu’elle était très amoureuse (ça faisait longtemps que ça ne lui était pas arrivé) et là on se dit « pourquoi pas moi ? ». J’ai un peu l’impression que chacun trouve sa place, à son rythme, et que je suis sur une autoroute où je n’arrive pas à m’insérer.

Bref, ces constatations accompagnées d’une goutte d’eau qui a fait déborder le vase, j’ai passé une journée à me morfondre sur mon sort, à chialer, à écouter ma mère me prodiguer ses meilleurs conseils…et puis j’ai décidé de me mettre un coup de pied aux fesses. Merde, nous sommes en janvier, c’est le début de l’année, je viens tout juste de lister mes bonnes résolutions, tous les rêves sont permis, ce n’est pas pour commencer 2016 en chouinant.

J’ai remué un peu la toile pour trouver des activités, des façons de profiter utilement de mon temps libre et d’arrêter de cogiter sur mes petits problèmes.

stratégie-anti-déprime

Pour trouver des activités, le réseau Meet Up est une mine d’or. C’est un site qui permet à des particuliers de se rencontrer à proximité de chez eux via des communautés qui partagent des centres d’intérêt, tels que : le développement personnel (EKlore Paris, Soirées Marcopolette…), la danse (Paris Fiesta Latina), le DIY (La papeterie créative), le chant (Paris Chant Meetup), les groupes de conversations, les visites cultuelles… Le gros avantage de ces rencontres, c’est déjà qu’on peut y aller seul(e) – ce qui peut être utile quand 80% de vos amis sont en couple – sans se sentir bête puisque le principe est justement de rencontrer de nouvelles personnes. L’autre point fort, c’est que c’est souvent très abordable voire gratuit (ce n’est pas la Pasta Party de Meetic qui moyennant 50 euros, vous permet de manger des pâtes et de rencontrer de nouvelles personnes…). Certains professionnels vous permettent de faire un cours d’essai gratuitement (de théâtre d’impro par exemple), ce qui est vraiment bien si vous souhaitez découvrir plusieurs disciplines avant de vous inscrire quelque part. C’est aussi l’occasion de découvrir des cours ou des ateliers sur lesquels vous ne seriez peut-être jamais tombé via Google. A ce jour, j’ai participé à 3 meet-ups et je dois dire que j’ai toujours apprécié l’ambiance et les rencontres, toutes axées autour de la bienveillance. Lire la suite

Mes 7 résolutions pour 2016

Chers lecteurs,

Je vous souhaite une merveilleuse année 2016, qu’ensemble nous trouvions toutes les clés pour vivre la vie qui nous ressemble, une vie riche et épanouissante !

La nouvelle année, c’est l’occasion de lister ses traditionnelles bonnes résolutions. Certaines sont récurrentes et partagées par bon nombre d’entre nous (faire du sport, manger sainement…) et d’autres nous viennent en fonction de ce que nous avons vécu et découvert pendant l’année qui vient de s’écouler. Dans tous les cas, j’ai essayé de me fixer des objectifs réalisables et mesurables (c’est-à-dire chiffrés de sorte à ce que je puisse savoir si oui ou non ma résolution est tenue). Voici les miennes :

1. Entretenir mes connaissances en Anglais et en ESPAGNOL

INFOGRAPHIE-LONDRES-PARIS-laviequimeressemble

Mon voyage récent à Cuba m’a fait réaliser la chance que j’avais d’avoir appris à parler des langues étrangères, pouvoir communiquer avec une bonne partie de la population du monde entier, c’est une opportunité incroyable quand on y pense. Quand je peine à comprendre un anglophone ou hispanophone et que je réalise qu’au bout de quelques jours mon oreilles s’est habituée, je me dis que je devrais entretenir cela plus régulièrement, tout au long de l’année. Par ailleurs, la compréhension orale est une chose mais l’expression en est une autre. Il m’a été parfois difficile de m’exprimer, de trouver les bons mots et surtout de bien utiliser la conjugaison. J’ai donc décidé de me fixer cette résolution : lire 1 livre tous les 2 mois en langue étrangère et regarder au moins 1 film par mois en anglais ou en espagnol. Autant côté films, cela devrait se faire assez facilement (surtout en Anglais), autant pour la lecture c’est un petit challenge car ça demande un peu plus d’effort.

2. Faire plus de sorties culturelles

opera-garnier-1

La Youtubeuse Solange te parle s’était fixé pour 2015 un quota de livres / expo / théâtres / ciné à effectuer. Sur le principe, je trouve ça très bien. Néanmoins, je ne tiendrai pas du tout les mêmes objectifs qu’elle (et je n’en ai pas forcément envie d’ailleurs). Pour ma part, ce sera au moins 1 musée ou 1 expo par mois. Une amie m’a fait découvrir une box culture dont le principe est de vous envoyer chaque trimestre 3 billets pour une expo ou un spectacle, il s’agit de The Culture Delivery. Le concept est sympa (c’est un peu le principe des paniers de légumes : on  : on n’a pas à choisir et au final on fait avec ce qu’on reçoit) après je pense que je préférerai choisir moi-même mes activités, surtout je n’en fais qu’une par mois, autant bien la choisir.

3. Terminer le programme « des idées à tout casser » de lyvia

Je n’en avais pas encore parlé sur le blog mais en Septembre dernier, suite à mes questionnements existentiels liés à ma vie professionnelle, j’avais décidé de m’inscrire au programme « Des idées à tout casser » de Lyvia, créatrice du superbe blog Jemecasse.fr. Je vous le recommande chaudement si vous être vous aussi en plein questionnement car c’est une mine de conseils (il y a une foultitude d’articles) si vous songez à quitter votre travail pour vous épanouir dans une activité qui vous motive et vous passionne. Elle a créé un programme intitulé Des idées à tout casser qui se compose d’ebooks, de webinaires et de rencontres en petits groupes pour vous permettre de mieux vous connaître (ce que vous aimez / n’aimez pas, votre boosters / vos freins, ec…), vous donner confiance en vous et vous aider à générer des idées d’activité qui vous ressemblent. J’ai donc commencé ce programme à la rentrée, de manière assidue et régulière, et je l’ai suspendu le temps de mes vacances à Cuba. A mon retour, j’ai eu du mal à m’y remettre. Il faut réussir à se dégager du temps car cela demande une profonde réflexion sur soi-même, sur ses attentes, ses besoins, ses peurs etc… Evidemment du temps nous en avons toujours, la question est de savoir à quoi on le consacre. Et bien justement, pendant les soirées d’hiver où je ne sortais pas j’ai passé un peu trop de temps à ne rien faire, à me vider la tête devant la télévision, à flâner sur internet…et au final, je n’ai pas avancé sur le programme alors qu’il me tient à cœur. Donc c’est décidé, à partir de Janvier, je reprends le programme et me fixe quelques créneaux dans la semaine pour y travailler. L’objectif, à l’issue de ce programme, est d’avoir une idée plus claire sur la façon dont je veux gagner ma vie.

4. Faire du sport

On est d’accord, c’est une résolution que nous avons tous en début d’année depuis 1997 (avec le « manger sainement » mais ça viendra après, rassurez-vous) mais elle ne se démode pas. Contrairement aux années précédentes où je me fixais le très vague objectif de « faire du sport », cette année je vais être beaucoup plus précise : faire 1 séance minimum de Gym Suédoise par semaine (voire 2 si possible). Le destin ne joue pas en ma faveur car j’avais pris un abonnement depuis que j’avais découvert une salle à 3 minutes chrono de chez moi (dans le 18ème) avec de nombreux créneaux de cours, malheureusement elle vient de fermer pour cause de remise aux normes. Mais il existe beaucoup d’autres cours un peu partout dans Paris et notamment tout près de mon lieu de travail.

sport-laviequimeressemble

Parmi les activités sportives, j’aimerais aussi me remettre à la salsa. J’ai pris des cours de salsa l’année dernière mais en dehors des cours je n’avais pas vraiment osé pratiquer en soirée (parce que je ne connaissais personne dans mon groupe d’amis qui dansait la salsa). Et puis j’ai retrouvé une connaissance d’école qui danse la salsa et avec qui je suis allée danser il y a quelques semaines. Ça m’a prouvé qu’on n’était pas forcément obligé d’y aller accompagnée (on danse sans arrêt donc on ne sent pas seul) et puis ça m’a bien plu de mettre en pratique mes acquis. Bref, résolution 2016 : aller danser 1 fois par mois (et plus si affinités) ! Lire la suite

les-mauvaises-graines

Ma liste de Noël 2015

Ho Ho Ho ! Noël approche…avez-vous fait votre liste de Noël ? Pour ma part, cela fait quelques années que j’en fais une et que je m’y mets dès début Novembre. J’ai adopté les listes à créer sur le site MesEnvies.fr, pour plein de raisons : déjà, pour le simple plaisir de la créer et de la mettre à jour quand vous avez un coup de coeur (je pense que c’est un peu la même excitation quand on crée sa liste de mariage, je connaîtrai ça un jour, peut-être ?), c’est très pratique car vous pouvez indiquer un lien vers le cadeau en question, mettre des photos et des commentaires (bref, c’est bien fichu), cela permet de diffuser votre liste à toute votre famille d’un seul lien, et les destinataires peuvent réserver un cadeau (pour éviter que Tonton Jacky vous offre le même cadeau que Mamie Suzanne)…

 Allez, je vous dévoile contenu de ma liste de Noël 2015, une liste qui me ressemble. J’ai essayé d’éviter les cadeaux-gadgets, les cadeaux dont je me lasserai très vite pour me concentrer sur des cadeaux utiles (objet dont j’ai besoin) ou des expériences.

Un sac de week-end

sac-legacy-duffel-hartmannJe n’ai tout simplement pas de sac week-end, vous savez, celui qui n’est ni trop grand, ni trop petit, qui vous permet de mettre juste ce qu’il faut pour une escapade d’une nuit (donc plus petit que la valise cabine). Un sac sympa, plutôt sobre, avec de grandes anses pour pouvoir le porter à l’épaule. La difficulté de ce cadeau c’est que je n’ai repéré aucun sac en particulier car je n’en ai pas trouvé un qui réponde à tous mes critères (à un prix abordable j’entends), donc le plus compliqué sera de le trouver ! (celui de la photo est le Legacy Duffel de Hartmann disponible ici…mais il coûte un oeil).

Un cours à la School of Life

school-of-life-parisJ’avais passé un bon moment lors du cours « Réussir sa vie ? » à la School of Life. J’avais aimé l’ambiance, le concept, le format, le moment de déconnexion et de réflexion qu’il m’a apporté…je serais donc tentée d’en découvrir un autre, notamment : « Quel artiste êtes-vous ? », « Comment trouver l’amour ? » (on se passera de commentaires…)…

Un bouquet de fleurs par mois

box-fleurs-livraisonJ’adore les fleurs. Malheureusement, on ne m’en offre jamais. J’allais dire que c’était lié à mon célibat mais je crois que même celles qui sont en couple reçoivent rarement des fleurs… Je lorgne souvent devant les étales des fleuristes à imaginer de jolies compositions. Une amie m’a fait découvrir le chouette concept de Bloom’s qui répond tout à fait à mon « besoin », néanmoins, même si leurs fleurs ont l’air magnifiques, je préfère opter pour un bouquet à acheter moi-même chez un fleuriste de quartier le jour où cela me fera le plus plaisir (et éviter les déchets de grandes box carton, les livraisons et colis à aller chercher à la Poste…). Jolie photo empruntée à Carnet Prune. Lire la suite